En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La grève à la SNCF coûte 30 millions d'euros par jour aux entreprises franciliennes

Mis à jour le
Le Medef dénonce les dizaines de milliers d'heures de travail perdues par les salariés en raison des trains annulés.
 

Le Medef estime, dans un communiqué publié ce vendredi 20 juin, que les débrayages chez le transporteur ferroviaire provoquent "des dizaines de milliers d'heures de travail perdues" dans les entreprises d'Île-de-France. Ce qui, in fine, génèrerait un coût quotidien de 30 millions d'euros.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • epidermique
    epidermique     

    le fumoir syndicats/medef fonctionne à merveille.

  • Collin
    Collin     

    Les grévistes ont encore fait perdre des rentrées d’argents aux salariés et aux entreprises. Ils gangrènent la France petit à petit et de jours en jours, quand est-ce-que leur comportement sera considéré réellement comme délictuel ? Tout le manque à gagner engendré par ces preneurs d’otages, qui va payer ?

  • lagauche
    lagauche     

    le jeudi 19 juin 2014, en gare de St Pierre des Corps , un TGV a dû être stoppé pendant plus 1 h, non pas à cause de la grève, mais à cause de 160 jeunes patrons tous ivres qui semaient le trouble dans les wagons.Ils sont membres de la conf'd'ration de jeune du Medef , il venaient de Bordeaux, et allaient à Lille pour un séminaire .La police a dû intervenir pour rétablir l'ordre.Qui va payer?

Votre réponse
Postez un commentaire