En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Marie-Françoise Marais (à gauche), présidente de la Hadopi et Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la Commission de Protection des droits.
 

Depuis novembre 2014, les envois d'avertissements ne dépassent plus les 100.000 par mois. Ni bug, ni cyberattaque, mais une conséquence du blocage de son budget. L’Hadopi fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire