En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les entreprises qui optent pour le cloud doivent être très exigentes quant aux clauses juridiques qui les lient avec leur fournisseur
 

Les acteurs du cloud sont censés donner un libre accès aux informations qu’ils stockent aux autorités gouvernementales, même si ces données sont hébergées hors des frontières américaines. Microsoft dénonce cet état de fait et souligne les clauses juridiques à introduire dans les contrats.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Ne stocker que des données cryptées au départ, utiliser un algo de type militaire, pas inviolable, mais ça calme les curieux, enfin, disperser les données cryptées sur plusieurs hébergeurs avec un outil de répartition: il faut les 3 fichiers pour reconstituer l'original.
    tout ça, ça s'automatise très bien, mais alors bonjour les emmerdements pour celui qui doit accéder à 3 sites dans 3 pays pour relire le bazar, surtout s'il ne connait pas l'existence et l' emplacement des données complémentaires ....
    Je me dis qu'il y a du business a faire dans la sécurité des données, là, non ?

  • nortkin
    nortkin     

    Le cloud est une ENORME arnaque en ce qui concerne la confidentialité des données. C'est sans aucun doute plus rentable qu'un serveur dédié, mais au détriment de la sécurité.

Votre réponse
Postez un commentaire