En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La division maroquinerie d'Hermès a connu une croissance limitée au deuxième trimestre 2014.
 

Les ventes du sellier de luxe ont continué d'augmenter au deuxième trimestre 2014, mais moins qu'au premier, et surtout moins que ce qu'attendaient les analystes. D'où une déception toute relative, ce 18 juillet.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Michel Zim
    Michel Zim     

    L'avenir du luxe ( mieux... de la qualité réelle ) est et sera toujours entre les mains des artisans indépendants, et compétant bien entendu, et non pas dans les mains des grands groupes qui doivent tenir compte dans leurs prix de vente de très lourdes et de très onéreuses structures. Sans compter les actionnaires qui n'ont en tête que de gros bénéfices rapides. Je fais la pari qu'internet aidera la clientèle à le comprendre.

Votre réponse
Postez un commentaire