En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le groupe américain avait accusé sa nouvelle filiale, acquise en 2011, d'avoir gonflé sciemment ses comptes avant son rachat.
 

Le constructeur informatique avait payé (trop) cher une société britannique de logiciels en 2011. Il débourse 100 millions de dollars pour indemniser les actionnaires mécontents.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire