En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le déficit du régime des intermittents est d'environ un milliard d'euros par an depuis 2004
 

La juridiction financière rappelle que ce régime absorbe un tiers du déficit de l'assurance chômage au profit de seulement 3% des demandeurs d'emploi.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • ArianeS
    ArianeS     

    Merci pour votre intervention BFM TV...
    Je reviens sur quelques points:
    L'allocation journalière des intermittents est bien entendue plafonnée (de 31.36€ minimum à 139.51€). J'ajoute qu'à ce jour,43% des intermittents touchent les allocations.
    Le revenu médian des intermittents s’élèverait à 2 153 euros par mois en 2010... J'aimerais bien savoir d'où vient ce chiffre. Est ce le revenu du travail des intermittents? Le revenu par leurs allocations? Sachant encore que 43% ne sont pas indemnisés, cela me parait un chiffre bien haut.
    Pour ceux qui voudraient se renseigner, une très bonne explication du déficit causé par les annexes 8 et 10: https://www.youtube.com/watch?v=tC9ifnAumLM
    Aussi utile pour comprendre un minimum: Artistes et techniciens - votre allocation chômage (PDF - 150Ko) sur http://www.pole-emploi.fr/informations/pole-emploi-spectacle-@/spectacle/

  • mlg75
    mlg75     

    En quoi la Cour des Comptes "fustige-t'elle les intermittents" ?
    Encore un titre accrocheur qui démontre, une fois de plus , l'incapacité, même pour une chaîne objective par ailleurs, de ne pas se laisser aller à la facilité.
    Est-il possible de parler de quelque problème que ce soit sans sombrer dans l'affectif, le corporatisme ?
    S'il est bien un organisme qu'on ne peut taxer de subjectivité, c'est bien la Cour des Comptes. Nul ne peut le nier.
    Alors pourquoi ce titre qui donnent lieu à des réactions dénuées de toute logique et sans fondement ?
    Les gens réagissent au mot "fustiger", de façon complètement viscérale, et le débat se transforme ne conservation de comptoir.
    Le problème de fond est : faut-il continuer à faire financer ce dispositif par les seules cotisations des salariés, qui ne sont pas les plus grands bénéficiaires des spectacles, et qui abondent également les caisses déficitaires des régimes spéciaux.
    Et les fonctionnaires, parmi lesquels les enseignants ? Et les collectivités locales pour lesquelles les spectacles sont une manne ?
    Ce système, qui partait d'une bonne intention, est, par laxisme, détourné en permanence de son objectif premier, et permet à des organisateurs de spectacles, des chefs d'orchestre en particulier, de sous-payer les musiciens en toute impunité.
    Alors réfléchissons pour le rendre plus "moral" et pour le rendre à sa mission première avant qu'il ne soit trop tard.

  • GEO 92
    GEO 92     

    Bonjour,
    permettez-moi de vous informer correctement, au vu de votre tissu de mensonge qui vous sert d'article, puisque vous êtes journaliste et que, vous avez oublié de pousser vos recherches sur le sujet, si jamais vous les avez commencées...
    En effet, pour ne pas trop vous fatiguer, vous n'avez fait que reprendre ce que vos confrères s'amusent à véhiculer, et peut-être êtes-vous convaincu de ce que vous écrivez...
    Alors voilà, pour ne pas trop vous fatiguer non plus, voici deux vidéos qui vous démontreront parfaitement quelle est la réalité de la situation, car elles, contrairement à vous, se basent sur du concret.
    Merci d'avoir lu jusqu'au bout...enfin peut-être... :)
    http://www.youtube.com/watch?v=HYhGvFSSRLA&feature=share
    http://www.youtube.com/watch?v=tC9ifnAumLM

  • Lechat
    Lechat     

    http://www.youtube.com/watch?v=tC9ifnAumLM&sns=fb

  • Alan D
    Alan D     

    Bonjour,
    80% de fraude... à Paris peut-être... Mais venez dans le monde de la province où l'on doit se battre pour faire comprendre que être artiste n'est pas une lubie, mais un art, un métier.
    Depuis maintenant 7 ans, je tourne à une moyenne de 35 euros d'indemnisation nette.
    Je suis seul à bord de mon activité de chanteur - comédien.
    c'est plus de 70h de travail par semaine rien que pour le non-artistique ( je suis mon propre commercial, phoning, rendez-vous client... - faire sa compta - mise à jour et création de tous les supports de communication y compris le site internet...)
    A cela s'ajoute le travail de répétition pour les spectacles enfants, et les tours de chants pour les soirées adultes (mariage, anniversaires...) je peux vous dire que c'est un boulot à plein temps ...
    Maintenant vous ajoutez un prêt matériel pro que l'on a bien voulu me consentir pour travailler mais à un taux de pigeon (on a pas le choix quand seul une banque accepte et que les autres vous disent les yeux dans les yeux qu'ils me prêtent si je suis...intérimaire !!) qui me coûte environ 350euro par mois...
    Il faut être motiver pour vivre de sa passion !!

  • Juju12
    Juju12     

    Connaissant bien le milieu du spectacle, je peux vous garantir un taux de fraude d'au moins 80%, c'est devenu tellement habituel et courant que certains n'ont même plus l'impression de frauder !

    Je ne suis pas pour l’arrêt de ce dispositif, au contraire je suis pour l'ouvrir à tous !

  • Juju12
    Juju12     

    Ca me rappel l'époque ou les footeux disaient "C'est normal, vous comprenez nous on a des carrières courtes". !

  • Juju12
    Juju12     

    "La précarité du travail c'est les intermittent, la flexibilité dans le travail c'est encore les intermittents."

    Ouvre les yeux :
    "La précarité du travail c'est tous les crèves la faim, la flexibilité dans le travail c'est encore les crèves la faim." et souvent pour un smic !

    C

  • Juju12
    Juju12     

    L'article ne parle pas de ce plafonnement mais du "plafonnement pour l'accès à l'indemnité ! Même si il existe un système de carence, les stars peuvent ouvrir des droits à l'indemnisation même si ils ont touché 3 000 000 € de salaires !

  • mikeandhisvespa
    mikeandhisvespa     

    c'est faux! il existe un plafonnement des indemnisations des intermittent il est de 121,33€ journalier il est peut être élevé mais c'est un plafond moins de 5% y accède et il existe

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire