En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les intermittents du spectacle dans le viseur de la Cour des comptes

Mis à jour le
La Cour des comptes montre combien le régime d'indemnisation chômage des intermittents est généreux.
 

Dans un référé rendu public mardi 26 novembre, les Sages de la rue Cambon pointent une nouvelle fois le régime d'indemnisation chômage des intermittents du spectacle, de loin le plus généreux parmi ceux des précaires.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Philomene
    Philomene     

    Les intermittents sont les otages des médias qui créent cette situation. On demande a l'unedic de payer a la place des employeurs (actionnaires comme Bolloré), ils sont la honte de la France qui travaille !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Les cigales qui ruinent la France !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Socialisme et clientélisme sont vraiment des synonymes!

  • PicsouDesouche
    PicsouDesouche     

    Clientèle socialiste : circulez y a rien à voir! Et n'oubliez pas de passer à la caisse, les vaches à lait !

  • Celimene
    Celimene     

    La cour des comptes parle oui et alors ... est-ce suivi de faits ou de sanctions ?? NON ! "elle constate que les intermittents quittent souvent leur situation de travail quelques jours après avoir effectué le nombre de jours nécessaires pour s'ouvrir des droits (scandaleux), puis retourne travailler au moment où ils ont épuisé leur droit" d'une part tout le monde le sait ... mais cela perdure et comme le showbiz est copain comme cochon avec la gauche caviar cela ne risque pas d'être remis à plat !!! les niches fiscales de tous ces gens doivent être supprimées yc celles des journalistes !! et bien d'autres mais bon là aussi ils optent pour la gauche caviar qui s'en met plein les poches.

  • kent
    kent     

    Vous voulez sans doute parler de la suppression de l'abattement de 7500 euros pour les 37000 journalistes? Encore une niche fiscale à supprimer, logique, comme tout le monde ! Pas de favoritisme chez les socialos

  • quidambof
    quidambof     

    gérard as tu bénéficie de ce régime payé avec les impôts des français ???

Votre réponse
Postez un commentaire