En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Paul Chifflet rappelle que, lorsque la Banque publique d'investissement dispose de 42 milliards à prêter aux entreprises, les banques françaises portent 1.950 milliards d'euros d'encours.
 

Le président de la Fédération bancaire française et directeur général du Crédit Agricole, invité de BFM Business ce 13 mars, a réaffirmé la bonne volonté des banques à financer l’économie réelle.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jeanpierrecanot
    jeanpierrecanot     

    L'agriculture française est en déshérence, le Crédit dit Agricole autrefois propriété des agriculteurs qui en étaient en même temps clients et gestionnaires, plutôt que de continuer à financer l'agriculture familiale a préféré aller se faire voir chez les Grecs!
    On appréciera le résultat.

  • arnaud nymus
    arnaud nymus     

    1) On ne peut pas forcer un Âne à boire
    2) On commence ( ou plutôt on continue) par insulter les patrons - entrepreneurs et ensuite on les insulte parce qu'ils n'investissent Voir le DG de la BFI !!!

  • Aramis
    Aramis     

    Sans augmenter les taux ,il suffit de mettre les conditions d’obtention difficiles . Ce type se fout de la gueule du monde .

Votre réponse
Postez un commentaire