En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La SNCM est poussée vers le dpôt de bilan par son actionnaire principal Transdev.
 

Le tribunal de commerce de Marseille qui examinait ce mardi 25 novembre, la demande de mise en cessation de paiement de la SNCM, a décidé de rendre sa décision vendredi. L’issue reste toujours incertaine, tant la situation de la compagnie maritime est peu commune. Explications.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Après Florange, Hollande pourrait faire un tour à la SNCM l'histoire de leur faire des promesses qu'il tiendra!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Mais que deviennent tous nos commentaires sur cette affaire? secret d'Etat? le censeur a-t-il des intérêts dans la SNCM?

  • francinette
    francinette     

    Il faut en terminer une fois pour toutes avec la SNCM, même les actionnaires n'en peuvent et n'en veulent plus, sans oublier que depuis des années et des années, des décennies, le contribuable français a financièrement été mis à contribution malgré lui à coups de miliions pour renflouer sans cesse une compagnie dont la flotte était le plus souvent en grève durable quand il a eu besoin d'elle pour passer ses vacances en Corse ou en revenir. Inutile de jeter plus longtemps tant d'argent par les fenêtres, ça suffit !!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Mais que deviennent tous nos commentaires sur cette affaire? secret d'Etat? le censeur a-t-il des intérêts dans la SNCM?

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    C'est une boite en faillite chronique.
    INRI !!!

  • danalou06
    danalou06     

    Ils sont mort bravo à la cgt ils ont réussi

  • Maxoue
    Maxoue     

    Reste plus que trois commentaires...On se demande bien à quoi cela sert de débattre ici,comme en France d'ailleurs ,tout est pipé

  • beaudolo
    beaudolo     

    "L'Etat favorable au redressement judiciaire", pas nous les contribuables; cette compagnie ne fait plus de transport maritime depuis longtemps, elle fait "de la grève"!

  • pistache33
    pistache33     

    Bravo les syndicats vous avez enfi réussi à faire couler votre société, vous pouvez être fiers de votre combat. Vous étiez constamment en grève et maintenant vous resterez chez vous et irez pointer a pôle emploi. Je plains les non grévistes dans l'affaire.

    francinette
    francinette      (réponse à pistache33)

    "Pointer à pôle emploi", pas tous en tout cas, parce que les marins de la SNCM ne travaillaient que 196 jours par an, ce qui fait que beaucoup d'entre eux avaient un autre travail en parallèle quand ils n'avaient pas un commerce (dans la restauration par exemple). Par contre, le salaire moyen du personnel non cadre s'élevait à 2 500 euros (assorti de primes), et les marins de la SNCM bénéficiaient d'avantages sociaux démesurés selon un rapport remis à l'Etat ... eh bien ça, c'est fini !

  • 109600
    109600     

    Faisons une proposition à Corsica Ferries, reprise de tous les navires pour 1 euro symbolique avec obligation d'assurer la liaison Corse-continent. S'ils déclinent la proposition, réduction du nombre de navires et la région Corse prend à sa charge l'exploitation de cette société en la finançant par un impôt payé par les résidents de l'île et sans subvention de l'Etat. L'Etat prenant seulement à sa charge les frais d'escale dans les ports du continent.

    francinette
    francinette      (réponse à 109600)

    Ah ben non, surtout pas : ça ferait exploser les trafics entre la Corse et le continent en toute tranquillité !!!

    pierrot14
    pierrot14      (réponse à francinette)

    La corse st Française ... 2A 2B ..

Votre réponse
Postez un commentaire