En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jérome Kerviel (à gauche) est prêt à aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme.
 

La défense de Jérôme Kerviel va tenter ce 13 novembre de convaincre la justice de la nécessité de diligenter une nouvelle expertise des pertes subies par Société Générale début 2008. Pour le trader, "il n'y a pas de perte".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • 109600
    109600     

    Ce type a été condamné après avoir reconnu les faits pour: "« faux, usage de faux, abus de confiance, introduction frauduleuse de données dans un système informatique » Tout le reste c'est de la littérature.

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    C'est le contribuable français qui payent les erreurs de cette banque.
    Grâce à la Société Générale, la dette à augmenté de 5 milliards.
    Au 17/11/2014 la dette s’élève à 2322 milliards....
    Les politiques sont des voleurs !!!

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Et si on allait au Luxembourg pour vérifier les comptes de la Société Générale

  • MrParano
    MrParano     

    Aucune chance, pas avant qu'il n'y ait prescription. Mais au moins son obstination a le mérite de rafraichir régulièrement la mémoire des français, notoirement courte.

  • Yoannbzh
    Yoannbzh     

    Il a bien raison et si le cas (et c'est le cas) le gouvernement, la SG et ce qu'ils l'on salit devront payer. En espérant, qu'il n'y aura pas de magouilles venant d'eux !!!

Votre réponse
Postez un commentaire