En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Orange
 

Alors qu’il vient de vendre des parts dans Renault et Engie, l’État conservera ses 23% dans l’opérateur télécoms à moyen terme. Mais il pousse le groupe à s’internationaliser davantage.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Orange amère
    Orange amère     

    Celui qui doit partir c’est le dirigeant mis en examen pour escroqueries en bande organisée et jeté imprudemment Orange dans Orange Bank qui sent déjà le fiasco technique et commercial, tué France télécom pour le remplacer par un nom de fruit ridicule d'une filiale anglaise revendue depuis, les salariés sont brutalisés dans des openspaces invivables dans des banlieues inaccessibles Des agents sont employés à temps complet pour bousiller la vie des salariés et fonctionnaires pour les pousser au départ par tous moyens jusqu'aux drames qu'on connaît les suicidss n'ont pas cessé même si les médias n'en parle plus plus, c’est « human outside brutal inside ». La caste dirigeante d'orange l'ignore totalement et s'octroie rémunérations et stocks options délirants en toute discrétion sans compter les voitures et les voyages dolce vita dans les plus beaux spots de la planète entre les fêtes au festival de cannes et Roland garros la plus belle loge du central pendant que les salariés c'est entre 0 et 1% d'augmentation annuelle.
    Cerise sur le gâteau il a instauré la discrimination sexuelle dans l'entreprise ce ne sont plus le potentiel et les compétences qui comptent mais le sexe, avec toutes les dérives que les femmes connaissent trop bien et subissent lorsque le physique s'en mêle. Beau bilan

Votre réponse
Postez un commentaire