En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour l'Etat français, le TGV du futur devra faire évoluer le modèle de la grande vitesse en l’axant moins sur la performance technique
 

L’Ademe va créer avec Alstom Transport, une coentreprise chargée de se pencher sur le "TGV du futur". Objectif: être en mesure de livrer la SNCF en 2019 et éviter qu'elle choisisse un modèle de train concurrent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Maurice01
    Maurice01     

    Contrairement à ce que d'aucuns pourraient penser, le TGV du futur ne roulera pas à 360 km/h en service commercial, SNCF Réseau ex RFF n'homologue pas les LGV au-delà de 320 km/h en raison d'un énorme surcoût d'exploitation et de maintenance.

Votre réponse
Postez un commentaire