En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une communication des griefs peut se solder par un accord amiable ou par une amende dont le montant pourrait atteindre 10% du chiffre d'affaires mondial du groupe.
 

L'enquête pour abus de position dominante pourrait rebondir dans les prochaines semaines. La commissaire chargée de la concurrence veut clore ce dossier qui traîne depuis 5 ans.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire