En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'UFC-Que Choisir tire la sonnette d'alarme sur les produits pour bébés

Du fait de leur jeune âge les bébés sont davantage exposés aux substances toxiques que les adultes
 

Dans une enquête publiée ce jeudi 12 février, l'association révèle que douze produits pour bébé contiennent des perturbateurs endocriniens "dangereux", bien qu'ils respectent les normes européennes en matière de toxicité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • BabyCalin
    BabyCalin     

    Je suis responsable qualité des produits Babycalin et me permet de réagir par rapport à votre article et ses conclusions.

    Contrairement à ce que vous indiquez, nos produits sont tout à fait conformes à la réglementation en vigueur.
    En effet la future réglementation dont vous faites sans doute allusion est la directive 2014/79/UE modifiant l'annexe II, appendice C, de la directive 2009/48/CE du Parlement européen et du Conseil relative à la sécurité des jouets.
    Les matelas à langer n'étant pas des jouets mais des articles de puériculture, ces valeurs spécifiques ne s'appliquent pas.

    Par ailleurs, désireux d'aller plus loin dans la sécurité de nos produits et même lorsque la législation ne l’exige pas, nous avons engagé il y a plus d'un an la mise en place d'un plan d'action pour éliminer ces substances potentiellement dangereuses de nos produits.

    Enfin je ne prétends pas vous apprendre que votre métier ne consiste pas à copier un article publié par Que Choisir, voire d'en faire un raccourci, mais de proposer une analyse et a minima d'en vérifier ces sources.
    Par conséquent, j'espère que vous publierez un rectificatif à vos lecteurs qui doivent être informés correctement.

  • BabyCalin
    BabyCalin     

    Je suis responsable qualité des produits Babycalin et me permet de réagir par rapport à votre article et ses conclusions.

    Contrairement à ce que vous indiquez, nos produits sont tout à fait conformes à la réglementation en vigueur.
    En effet la future réglementation dont vous faites sans doute allusion est la directive 2014/79/UE modifiant l'annexe II, appendice C, de la directive 2009/48/CE du Parlement européen et du Conseil relative à la sécurité des jouets.
    Les matelas à langer n'étant pas des jouets mais des articles de puériculture, ces valeurs spécifiques ne s'appliquent pas.

    Par ailleurs, désireux d'aller plus loin dans la sécurité de nos produits et même lorsque la législation ne l’exige pas, nous avons engagé il y a plus d'un an la mise en place d'un plan d'action pour éliminer ces substances potentiellement dangereuses de nos produits.

    Enfin je ne prétends pas vous apprendre que votre métier ne consiste pas à copier un article publié par Que Choisir, voire d'en faire un raccourci, mais de proposer une analyse et a minima d'en vérifier ces sources.
    Par conséquent, j'espère que vous publierez un rectificatif à vos lecteurs qui doivent être informés correctement.

  • BabyCalin
    BabyCalin     

    Je suis responsable qualité des produits Babycalin et me permet de réagir par rapport à votre article et ses conclusions.

    Contrairement à ce que vous indiquez, nos produits sont tout à fait conformes à la réglementation en vigueur.
    En effet la future réglementation dont vous faites sans doute allusion est la directive 2014/79/UE modifiant l'annexe II, appendice C, de la directive 2009/48/CE du Parlement européen et du Conseil relative à la sécurité des jouets.
    Les matelas à langer n'étant pas des jouets mais des articles de puériculture, ces valeurs spécifiques ne s'appliquent pas.

    Par ailleurs, désireux d'aller plus loin dans la sécurité de nos produits et même lorsque la législation ne l’exige pas, nous avons engagé il y a plus d'un an la mise en place d'un plan d'action pour éliminer ces substances potentiellement dangereuses de nos produits.

    Enfin je ne prétends pas vous apprendre que votre métier ne consiste pas à copier un article publié par Que Choisir, voire d'en faire un raccourci, mais de proposer une analyse et a minima d'en vérifier ces sources.
    Par conséquent, j'espère que vous publierez un rectificatif à vos lecteurs qui doivent être informés correctement.

Votre réponse
Postez un commentaire