En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le vice-premier ministre chinois Ma Kai, et Michel Sapin s'étaient rencontrés à Paris en novembre 2016.
 

Le groupe chinois CNNC ne participera pas à l’augmentation de capital d'Areva. Les exigences de l’État français étaient inacceptables pour le spécialiste chinois du nucléaire. Une petite crise diplomatique entre les deux pays.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire