En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La direction de P&G mise sous pression par un actionnaire exigeant

C'est la première attaque qu'il lance publiquement contre une grosse entreprise dépassant les 200 milliards de dollars de capitalisation boursière.
 

Nelson Peltz qui détient pour 3,3 milliards de dollars d'actions du fabricant de produits ménagers et d'hygiène (Ariel, Pampers, Gillette...) demande 13 milliards de dollars d'économies supplémentaires ainsi qu'un siège au conseil d'administration.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire