En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une quinzaine de site de Lactalis ont été visés par les manifestants lundi soir.
 

Au terme d'une nouvelle réunion de négociation débutée tôt ce mardi, les producteurs de lait et le géant laitier sont parvenus à s'entendre sur un prix moyen de 290 euros les 1.000 litres. Les agriculteurs ont donc décidé de stopper leurs actions.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • PAROLIER37
    PAROLIER37     

    our pouvoir vendre le lait au détail, aux particuliers : il faudra donc dans ce cas que les producteurs de lait : construisent des usines, construisent aussi des magasins de distributions , il ne faudra certainement pas oublier l'agencement de ces magasins, il faudra également constituer un réseau de livraisons avec des camions pour distribuer les produits qui sortent des usines, il faudra payer les salariés des usines et des magasins ainsi que les fournisseurs d'emballages et de matériels...!!! très sûrement qu'avec leur manque d'expérience en la matière le lait sera beaucoup plus cher qu'il ne l'est actuellement et de plus les producteurs gagneront encore moins ...!!! (c'est dans le but d'informer de ce qu'est la réalité commerciale et du fait que le prix d'achat n'est pas : ni un prix de revient pour l'acheteur ni encore moins un prix de vente.)

  • beaudolo
    beaudolo     

    Y a-t-il des jours sans grève en France?

Votre réponse
Postez un commentaire