En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Didier Lombard, le président du conseil de surveillance de ST Micro, était l'invité du Grand journal de BFM Business, jeudi 31 janvier.
 

Didier Lombard, l'ancien PDG d'Orange et actuel président du Conseil de surveillance de ST Micro, était l'invité de BFM Business, jeudi 31 janvier. Il a livré son avis, très tranché, sur le conflit entre Free et Google.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Jean56
    Jean56     

    Je ne comprends pas votre comentaire ;)

    Oui, le problème n'est pas entre les USA et l'Europe. Mais il y a bien un problème de financement. Youtube utilise un débit énorme dans le réseau européen qui le relie aux FAIs. Ces derniers louent ou construisent ce réseau alors ils aimeraient que Youtube participe. Ca parait naturel.

    Concernant la neutralité d'Internet, je ne vois pas pourquoi elle serait en danger. Au contraire, si Youtube ne paie rien, les FAIs devront augmenter leurs prix ou sortir des options "accès illimité à Youtube". Cette violation de la neutralité a été récemment proposée par la Commissaire européenne des télécommunications, au lieu de forcer Youtube à payer. Ca m'inquiète de la part d'une élue du peuple.

    Troisième point que je désapprouve, l'ADSL qui financerait le mobile. C'est tout l'inverse. Grace / A cause de Free, les prix de l'ADSL ont été divisés par 2 depuis 2000. Neuf avait du se vendre à SFR parcequ'il était en situation difficile. SFR, opérateur mobile, a été content de pouvoir ainsi se lancer dans l'ADSL afin concurrencer Orange qui vendait les deux, le prix à payer étant que son activité mobile soutiendrait ses offres ADSL. C'est la meme situation chez Orange et Bouygues.

  • Kirth Gersen
    Kirth Gersen     

    Comment BFMTV peut il laissé diffuser de tels mensonges ?!
    ca frise la desinformation et l'intox de l'URSS des années 60 la.

    Google a des serveurs en Europe depuis longtemps; ce sont donc eux qui paient pour le traffic qui traverse l’Atlantique et avec leur kopeck.
    De plus ces serveurs sont reliés a Internet par des gros tuyaux qui la encore sont payés par Google. Ils paient deja un peage d'entrée sur le réseau.

    68% des revenus publicitaires de Google sont reversés aux sites qui herbegent ces pubs , c'est ce qui permet a l'internet d'etre gratuit pour beaucoup de chose. il est la le partage de la valeur.

    quand a Free et autres operateurs francais, ca fait 10 ans qu'ils ponctionnent 30 € par mois aux Internautes et leur réseaux n'a pas evolué suffisemment aujourd'hui. Tout ca parce qu'ils se font la guerre ailleurs, dans le mobile. Tout les bénéfices de l'ADSL sont parti financer les réseaux mobiles au lieu de maintenir a jour leur réseaux Internet.

    Résultat, aujourd'hui ils sont techniquement depassés et n'arrive plus a fournir le debit a tout le monde. Ils cherchent des boucs emissaires pour financer leur mise a niveau mais c'est a eux de payer.

    si on doit faire payer les fournisseurs de contenu alors on se passera des FAIs car ils ne serviront plus a rien dans l'histoire.

    Sans parler de la dependance economique que ca créerait et de la fin de la neutralité du Net.

Votre réponse
Postez un commentaire