En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Parmi ses raisons d’adoption du cloud, Stéphane Kersulec, DSI du Club Med insiste sur la capacité de ce type d'infrastructure à gérer plusieurs environnements de tests en parallèle.
 

La puissance de calcul qu’offre le cloud permet au groupe de tourisme de tester des solutions potentiellement pérennes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire