En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pour les producteurs, l'espoir vient désormais des revenus du numérique (29% des revenus globaux en 2014) en général, et le streaming en particulier.
 

Après une année 2013 en hausse, le marché de la musique a enregistré une baisse de 5,3% en 2014. La chute aurait pu être pire sans le streaming qui, avec une hausse de 34%, s’impose enfin comme un relais de croissance. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire