En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En citant "la vendeuse de Prisunic", le maire de Bordeaux a ressuscité une enseigne disparue depuis 2002.
 

Alain Juppé a été allègrement moqué pour avoir cité le cas de la "vendeuse de Prisunic". Mais il a aussi, sans le vouloir, réveillé la nostalgie de ces enseignes disparues de la grande distribution. Tour d'horizon de ces marques qui font partie du patrimoine économique des "trente glorieuses".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire