En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean Tirole COP 21 climat réchauffement climatique prix du carbone
 

Invité de BFM Business, Jean Tirole explique pourquoi il redoute que le grand rendez-vous de décembre à Paris accouche d'une souris. Selon lui, trois priorités s'imposent: un accord pour un prix du carbone, une gouvernance et une mesure indépendante de la pollution des pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire