En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les péripéties récurrentes d'Alcatel-Lucent illustre les difficultés des champions technologiques français à l'heure de la mondialisation.
 

Le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia marque la fin de l'ambition tricolore dans l'industrie des télécoms. Sa fusion ratée et son retard dans les réseaux mobiles ne lui ont pas permis de s'imposer face aux géants comme Ericson et Huawei. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gouik
    gouik     

    Comme c'est étonnant, pour le grand public Alcatel c'est des smartphone entrée (bas) de gamme, comme Thomson.

Votre réponse
Postez un commentaire