En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Lejaby :Clap de fin pour "Les Atelières".
 

C'est donc terminé pour les ex-Lejaby qui avaient remonté une structure après la liquidation de leur entreprise. Mais voilà, faute de financement de la part des banques, les ouvrières ne peuvent pas continuer l'aventure.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • monde meilleur
    monde meilleur     

    il est plus que temps d’enrayer l’engrenage de la spéculation en appliquant une véritable taxe de type Tobin, premier pas vers l’interdiction complète de la spéculation sur les monnaies.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    En 1979, il fallait l’équivalent de 200 journées d’activité sur les marchés de change pour atteindre le volume annuel des exportations mondiales. En 2013, 3,5 journées d’activité sur les marchés de change suffisaient à atteindre le volume annuel des exportations mondiales de marchandises. Cela indique à quel point les activités des marchés monétaires sont déconnectées de l’économie productive et du commerce des marchandises.

    En 2013, quatre banques à elles seules contrôlaient 50 % du marché des changes (Deutsche Bank, 15,2 % ; Citigroup, 14,9 % ; Barclays, 10,2 % ; UBS, 10,1 %). Si on ajoute la part de six autres banques (HSBC, JPMorgan, Royal Bank of Scotland, Credit Suisse, Morgan Stanley, Bank of America), on atteint 80 % du marché. La moitié des échanges a lieu sur le seul marché de Londres.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Les banques sont les principaux acteurs sur le marché des devises et elles entretiennent une instabilité permanente des taux de change. Plus de 95 % des échanges de devises sont de type spéculatif. Une infime partie des transactions quotidiennes en devises concerne des investissements, du commerce de biens et de services liés à l’économie réelle, des envois de migrants. Le volume quotidien des transactions sur le marché des devises tournait en 2013 autour de 5 300 milliards de dollars ! Les banques qui disposent, comme les fonds de placement mutuel, de très importantes liquidités en usent et en abusent en poussant des monnaies à la baisse ou à la hausse afin d’obtenir des gains sur les différentiels de taux de change. Les banques jouent également de manière déterminante sur des dérivés de change qui peuvent provoquer des pertes considérables, sans compter les méfaits de l’instabilité des monnaies pour l’ensemble de la société. À partir de mai 2013, les monnaies de grands pays dits émergents (Inde, Brésil, Afrique du Sud, Russie, Turquie, Argentine…) ont été soumises à des attaques spéculatives et ont perdu dans certains cas jusqu’à 20 % de leur valeur. Le taux de change entre le dollar et l’euro est aussi l’objet de la spéculation.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Il faut imposer une véritable taxe Tobin au lobby bancaire

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    dans une entreprise les vrais résultats c'est à la fin et si ils sont positifs on repars...en attendant .. La France médaille de bronze aux JO des dividendes versés...En 2013, les entreprises cotées en Bourse ont versé 731 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires dans le monde. Avec 36,8 milliards d’euros, la France se situe à la troisième place.La crise ce n'est que pour les PME et les PMI ...LOL ....je vais juste vous dire comment par exemple les artisans sont leur propre fossoyeur et comment nous tous nous le sommes...alors je vais prendre le cas des artisans, et bien oui, vous travaillez pour les actionnaires...vous achetiez bien avant des produits made in France et aujourd'hui ce que vous revendez à vos clients c'est de la merde in France...oh vous en êtes pas responsable en partie...les grands groupes de distributions voyant, que des entreprises, et, cela est normal voulaient grandir se sont proposés pour apporter des investissements, pour, soi-disant les faire grandir.......ALORS qu'au paravent ,ils avaient investis avec l'aide des banques ,dans des industries dans les pays émergeant pour faire fabriquer les mêmes produits que nos fournisseurs français, et qu'ont-ils fait, ils ont dit à ces pauvres fournisseurs, vous êtes trop cher...votre production ne vous rapporte pas assez, sous-entendu, on va faire, bien entendu pour nos actionnaires plus de fric...il ne faut plus produire en France ou bien il faut acheter et revendre des produits étrangers sur le marché des produits qu'ils faisaient déjà fabriquer lol...et c'est ainsi que vous les petits artisans vous êtes devenu malgré vous les fossoyeurs de la France...la haute finance et ses investisseurs sont les ennemis de notre économie...et les gens comme Mr Sarkosy et ses amis aux multiples investissements à l'étranger se foute bien de l'économie de la France ...la haute finance se fout complètement de nos économie seul la leur les intéressent ...nous pouvons crever dit moment que ceux -ci font de la progression sur de la progression sur de la progression ...pour leurs petits ACTIONNAIRES...

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Une absence de soutien fatale, alors que depuis le début de l'année, soit en deux mois, explique Philippe Solze, directeur administratif et financier, la société coopérative a déjà reçu des commandes de 14 à 15.000 pièces, pour un total de 35.000 pièces prévues dans l'année.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Le carnet de commandes est plein, les machines à coudre tournent, les couturières continuent leur ouvrage: à Villeurbanne, les "Atelières" dont une poignée d'ex-Lejaby, sont hébétées à l'idée de devoir fermer, juste par manque de financement des banques et le manque de soutien du gouvernement.

  • Gizmo MOGWAI DE GREMLINS
    Gizmo MOGWAI DE GREMLINS     

    Qui a coulé cette entreprise, les banques ou l'état socialiste en les assomants de charges ?

  • 109600
    109600     

    Tient, au fait, si on parlait de La Banque Publique d'investissement crée en 2012 avec à sa tête un ami du Président et mme Royale (on croit rêver) dans le conseil d'administration. Cette usine à gaz était censée "soutenir les petites et moyennes entreprises, les entreprises de taille intermédiaire et les entreprises innovantes en appui des politiques publiques de l'État et des régions." Pour l'instant, leur seul fait marquant c'est d'avoir loué un immeuble à prix d'or dans le quartier de l'Opéra à Paris aux frais des contribuables pour leur effectif pléthorique!

  • BJP034
    BJP034     

    J'avais donné mon avis mais, à priori la censure a passé par là alors je réitère :
    M Montebourg voilà l'occasion de faire valoir le made in France. Vous qui avez fière allure, revêtez donc ces beaux dessous et posez pour la postérité. Maintenant il n'y a plus de problème, c'est très tendance et dans l'air du temps !!!!!

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire