En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Frédéric de Saint-Sernin, l'ancien dirigeant du Stade Rennais, et Waldemar Kita, président du FC Nantes.
 

Cinq clubs professionnels, dont le PSG ou Bordeaux, demandaient le remboursement de plusieurs taxes. Au terme d’une longue procédure, le Conseil d’Etat vient de rejeter leurs demandes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • alain01
    alain01     

    Ca dépense des millions en salaire, et réclame des remboursements. Ce n'est pas la honte qui habite ces clubs

  • matt2xu
    matt2xu     

    En même temps est-ce que c'est vraiment surprenant que le Conseil d'Etat soit du côté de l'Etat ? Surtout quand il s'agit de conserver des millions de recettes fiscales ? Vu que l'Etat n'arrive pas à faire la moindre réforme structurelle, il ne peut certainement pas se permettre de lâcher quoi que ce soit vu son déficit.

  • Hybow
    Hybow     

    Pfffff... ces dirigeants de club de foot... magouilleurs and co !!!

  • pericles
    pericles     

    On peut m'expliquer pourquoi ces gens là seraient exonérés des taxes que par ailleurs tout le monde paye ?

    matt2xu
    matt2xu      (réponse à pericles)

    A vrai dire, pas tout le monde, en tous cas pas de la même manière. La TVA n'est pas la même sur la presse que sur les produits de première nécessité que sur la vente à emporter que sur les autres produits. La vraie question est peut-être pourquoi le système est-il si compliqué, et y-a-t'il tant de taxes qu'on doit payer, avec des règles tellement tordues ? Les seuls gagnants du système (à part l'Etat) sont les avocats fiscalistes. Tu parles d'une victoire...

Votre réponse
Postez un commentaire