En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Cette mesure vise à lutter contre le trafic au noir
 

L'Assemblée nationale a adopté ce vendredi 13 novembre un amendement visant à supprimer la vente de tabac non assurée par les buralistes. Ce qui n'est pas sans provoquer quelques grimaces du côté du gouvernement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Crusader30
    Crusader30     

    Bonsoir.

    Je me souviens en 1968, sur les murs nous pouvions lire un peu partout " il est interdit d'interdire"
    Je ne suis pas contre les interdictions sinon c'est l'anarchie.
    Mais là à plus de 60 carats je reconnais qu'ils commencent à nous pomper l'air , pas une seule journée sans qu'il y ait un changement une nouvelle loi une interdiction.
    Mer...si on ne peut plus acheter de tabac en boites de nuit, bien que je n'y aille plus depuis longtemps, là ils déconnent un max. Et les cafés ne pourront non plus vendre des cigarettes aux consommateurs...
    Bientôt on ne pourra plus rouler une pelle à son amie ou épouse dans la rue..
    Cela devient lassant messieurs du gouvernement.

  • yam46
    yam46     

    Déjà qu'il se vend de tout dans ces boîtes, nos élus vont y aller pour contrôler
    Nous nous dirigeons vers une autocratie où plus rien n'est permis.
    S'ils jugent que le tabac est mauvais, qu'ils osent prendre leurs responsabilités, l'interdire....

  • thepasc
    thepasc     

    Mme Delaunay, député de gironde, grande prêtresse de notre santé!!! qui veux tout interdire!!! Bizarre qu'elle ne se soit pas manifesté lors de l'assouplissement de la loi évin!

Votre réponse
Postez un commentaire