En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manifestation d'intermittents à Paris le 4 avril
 

Certains artistes sont fort critiques vis-à-vis du mouvement des intermittents du spectacle, comme Fabienne, comédienne, qui tient à garder son anonymat pour "ne pas compromettre sa carrière". Interview.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Romain Dieudonne
    Romain Dieudonne     

    Chère "Pseudo-Fabienne",
    On prend beaucoup plus de risques à défendre les droits des précaires en subissant le mépris, la violence et les énormités de la désinformation (comme l'article ci-dessus), qu'à raconter n'importe quoi de façon anonyme.
    Soit vous n'existez pas, soit vous ne savez pas de quoi vous parlez, soit les 2 à la fois !
    Romain Dieudonné, comédien.

  • Bettiiie
    Bettiiie     

    C'est tout à fait pareil pour les intermittents. Vous savez pour toucher le chômage ils doivent bosser quand même. S'ils ne foutent rien, ils n'ont rien du tout! Ca fonctionne à peu près comme un CDD, juste que le régime intermittent est plus adapté à cette catégorie de métiers.
    Et les conditions sont les mêmes que n'importe qui. Le même lot de stages, formations, reconversions, changer de régions, etc... idem...
    Bref, intermittents, intérimaire, CDD même combat!
    Il n'y a vraiment que les personnes en CDI qui sont bien loties.

  • Bettiiie
    Bettiiie     

    Juste parce que personne n'a montré du doigt les CDD. C'est le déficit le plus lourd, 5 milliards d'euros...
    Voir article du monde:
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/02/26/le-regime-des-intermittents-coute-t-il-un-milliard-d-euros_4373187_3246.html

  • loupblack
    loupblack     

    Les artistes qui gagnent bien leur vie continuent de cotiser mais ne sont plus indemniser du tout il y a un plafond, qui passe à 3086 € avec la nouvelle reforme... contrairement à un cadre salarié du régime général qui pourrait toucher un chômage à 6000euros, un intermittent ne sera jamais indemnise plus de 2000euros donc s'il gagne "bien sa vie" il n'a plus le droit au chômage. Gad Elmaleh ne touche rien évidemment mais il cotise, comme sa maquilleuse qui elle gagne sans doute tout juste le montant du plafond et comme l’artificier du 14 Juillet de la ville de Meaux qui lui est bien content de ne pas vivre sous un pont mais dans un tout petit studio. Mais il ne faut pas oublie que les intermittents cotisent deja 2 fois plus que les salaries du régime général...

  • loupblack
    loupblack     

    Il y a des abus, c'est prouvé, ça représente 4% il y a aussi 5% d'abus dans le régime général donc je ne vois pas en quoi c'est un argument,
    Les intermittents sont indemnisés un peu plus rapidement et un peu plus cher que le régime général, mais n'oublions pas qu'ils cotisent 2 fois plus que le régime général... Donc en fait c'est un peu logique non? Et ça c'est sans parler du fait que la France est le pays numéro 1 de la culture, du tourisme et du cinéma, si ce statut n'existait pas ça ne serait certainement pas le cas...
    J'entends dans les commentaires ci-dessous que les techniciens ne sont pas des artistes, qu'ils devraient trouver une autre activité en parallèle: Un techniciens du cinéma d'animation à fait un bac +5 ou une grande école pour pouvoir sortir un film comme Asterix prochainement au cinema ou bien Les Minions, ce n'est pas de l'art?
    Pour un Ingénieur du son qui porte le terme "Ingénieur" et donc le diplôme qui va avec, est-ce normal qu'entre deux spectacle ou production il doive chercher, en volant le travail d'un autre, un travail dans un autre domaine qui ne correspond pas à sa formation et pour lequel il devra entamer des démarches de recherche d'emploi en ces temps de crises en plus du temps qu'il emploi deja à rechercher un travail dans son domaine?
    Une comédienne, une danseuse, une musicienne, un éclairagiste, marionnettiste etc. tous ces métiers qui demande 10ans d'apprentissage, de l'entrainement et de l'exercice quotidien afin d'obtenir un bon niveau "artistique", et qui demande de passer des castings et entretiens tous les jours, ne méritent t'ils pas un peu de reconnaissance?
    Alors maintenant renseignez-vous, cette reforme ne concerne pas que les intermittents mais tous les chômeurs, elle va simplement permettre au grands patrons et aux riches d’être encore plus riche, les intermittents ne sont pas des profiteurs mais au contraires des rejetons de la sociétés...
    Vous me parlez de la révolution française de 1789 qui voulait abolir des privilèges et servir le peuple dans la liberté, l’égalité et la fraternité et bah justement c'est passé où tout ca? C'est n'importe quoi ce témoignage est monté de toute pièce...

  • Musicien
    Musicien     

    Il y a de l'abus partout ! Alors, oui certes, je l'avoue il y en a surement dans l'intermittence, comme à la sncf qui font grève, comme chez les footballeurs, comme chez les enseignants comme PARTOUT !
    Et bien sûr que ça touche la culture !
    Allez à un spectacle, par exemple, de musique. Enlevez toutes les personnes qui sont là employées avec un "CDD" (on peut dire que c'est la même chose, c'est que pour 12h), il ne reste plus beaucoup de personnes... donc pas de spectacle !!! Ok mais au fond, ça sert à quoi la musique franchement ? Y en a partout dans les magasins, les bus, les gares, les centres pour la détente, il existe même de la musicothérapie pour soigner les personnes malades.. ah mais oui, ça sert à rien la musique... quand vous sortez d'un concert (si un jour vous y avez mis les pieds), vous vous sentez totalement énerver ? Totalement survolter ? Ah ben non, en général, vous discutez de ce que vous avez vu, vous êtes heureux, ça vous donne des idées. Bref c'est la vie la musique... et encore en Allemagne, dans chaque ville , il y a un orchestre !!! chaque ville a un conservatoire supérieur. Bref...
    Revenons aux intemittents. Arrivé aux 10 mois, soit il n'a pas validé, il n'a fait que 450 h au lieu de 507 h (ce qui est en général faux, parce que les heures de travails personnels ne sont pas comptabilisés ...) soit il a validé ses 507h, et c'est reparti pour une année de galère à chercher !!! Ceux qui nous "emploient", cherchent aussi le meilleur de nous, donc d'ici là qu'il y ait une garce qui nous fout en l'air notre réputation, ou encore un meilleur que nous qui nous passe devant, tu peux plus payer ton loyer, et tu reviens chez papa maman à 30 ans.
    Si à 40 ans on a pas de CDI, vous pensez vraiment que c'est parce qu'on la choisit ? Je pense qu'il y en a "oui". Mais la plus part non, on supprime des orchestres, des conservatoires, des postes partout ! Donc c'est aussi la misère pour nous ! Trouver un autre job, mais bien sur !!!!!!!!!!!! Vous êtes commerçantes le lundi mardi et mercredi mais on vous appelle à chaque fois pendant ces jours là pour vos pov' 3 heures d'intermittence... ah ben tant pis !
    Ca me fait rire vos commentaires, vos postes, essayez de vous renseigner avant de médiser. Oui il y a des abus, mais comme partout ! Et dans l'intermittence, il y a beaucoup de personnes et des jeunes qui ne peuvent pas payer leur loyer que de personnes qui roulent en porsh.
    Il faut savoir aussi que tout ça, ça a un cout. Savez vous juste combien coute un violon ? Sortez la tête de votre fenêtre, ah ben non, c'est + que votre voiture ... ! Savez vous combien coûte les académies/stages que les musiciens ont du faire pour arriver à un niveau professionnel ? 1 semaine = 800 à 1000 euros. C'est ce que le musicien donne pour avoir des cours par des professionnels.
    Eh ben pour payer tout ça, il faut bien qu'ils se bougent parce que papa maman ne sont plus là pour payer ça.
    Alors si vous nous soutenez pas, c'est votre droit, mais renseignez vous avant de dire des choses aussi absurdes et égoistes !

  • Pierre Antoine Baillon
    Pierre Antoine Baillon     

    Les intérimaires du bâtiment... Justement, l'accord du 22 mars supprime l'annexe 4 qui concernait les travailleurs intérimaires... Sans doute des privilégiés post 1789.

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Guy Béart c'est lui l'auteur de la chanson .... Que le système de production de spectacles abuse du statut d'intermittent, c'est bien évident, alors pourquoi ne pas accepter qu'on commence timidement à le réformer ? De toute façon, ça ne pourra plus durer comme ça : y a plus assez de cotisations chez les autres salariés et entreprises pour qu'il puisse continuer, voilà , c'est simple !

  • Sandra Mereu
    Sandra Mereu     

    Je suis tout à fait d'accord ! Que dire des autres catégories d'artistes. Les peintres, les sculpteurs, les photographes, les auteurs et j'en passe ... Dans 99% des cas, ce sont des personnes qui ont une autre activité en parallèle, car ils savent très bien que être artiste c'est prendre des risques, ce n'est pas forcément payant tout de suite et tout le temps. Et que dire aussi des professeurs, qui font 2, 3 heures par semaine, qui sont embauchés pour une année scolaire et après se trouve sur le carreau. Ou encore des intérimaires du bâtiment ... ! Bref, trop facile de dire que l'on alterne des périodes de travail pendant la saison des spectacles estivales et qu'après on a rien ! D'une part, on peut essayer de se placer sur des salles de spectacles hivernales, d'autre part on peut aussi s'adapter et savoir faire deux métiers. Un pour la passion, l'autre pour vivre en cas de période maigre. Sans compter qu'un technicien du spectacle n'est pas un artiste ! En somme, beaucoup trop d'abus dans ce domaine comme dans d'autres. Et dire que la Révolution de 1789 avait parmi ses principes celui d'abattre les privilèges. j'ai l'impression qu'on en a créé des milliers d'autres de privilèges.

  • Chral Charles Compagnie
    Chral Charles Compagnie     

    "parasites", "faire une fête entre amis", "ce mouvement ne fait que défendre un intérêt catégoriel." … Fabienne, comédienne, veut rester anonyme et on la comprend vu qu'elle n'existe pas. Pure propagande. Merci de laisser un droit de réponse à des vrais intermittents, qui défendent les droits de tous les travailleurs malgrè leur isolement (y compris médiatique !), l'ensemble des travailleurs et chômeurs si mal informés sur l'agrément du 22 mars, qui rappelons-le concerne tout le monde !

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire