En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mathieu Gallet est passé directement du cabinet du ministre de la Culture à la présidence de l'INA
 

Le parquet a classé sans suite l'enquête ouverte sur la nomination de Mathieu Gallet à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel. Une épée de Damoclès en moins au moment où il postule pour la présidence de Radio France.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Jacques C
    Jacques C     

    Il a acheté le silence des salariés de l'INA soit, mais que fait Anticor et le député Royer qui a l'époque avait porté plainte? Lorsqu'un membre de cabinet ministériel abuse de sa position pour se faire parachuter grâce à la complaisance d'un ministre (sensible à ses charmes autant qu'à ses compétences?) à la tête d'une entreprise et que les soupçons de prise illégale d'intérêt sont confirmés, la procédure judiciaire ne devrait pas être enterrée...

  • roldha
    roldha     

    Cher Jamal,

    On peut dire que vous ne manquez pas d'humour : "Finalement, face à ces avis divergents, le parquet a choisi de classer l’affaire."

    Je récapitule :
    Avis estimant qu'il y a possible prise illégale d'intérêt et/ou que la commission de déontologie aurait du être saisie :
    1. le Service central de prévention de la corruption : "un doute subsiste, car "l’INA exerce (...) des activités relevant du champ concurrentiel".
    2. la commission de déontologie : "avait bel et bien estimé que l’institut exerçait son activité dans un secteur concurrentiel, et donc que l'INA relevait bien du champ de la commission."
    3 Olivier Fouquet, président de la commission de déontologie : "a indiqué (...) que la commission, si elle avait été saisie, aurait rendu un avis négatif."
    4. Brigade de répression de la délinquance économique : "l’INA relevait bien du secteur concurrentiel, d’où une prise illégale d’intérêt"

    Avis estimant que la nomination ne posait aucun problème : Mathieu Gallet et le ministère de la Culture.

    Oui, je ne vois pas d'autre explication à votre conclusion, c'est de l'humour
    Harold

  • gugus67
    gugus67     

    I est difficile dans le camp socialiste de trouver une personne compétente . alors le copinage parmi les moins incompétents .

  • quidambof
    quidambof     

    petit copain de MITTERAND ??? OU AMOUR SECRET ???

Votre réponse
Postez un commentaire