En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Louis Schweitzer ne croit pas que les choix stratégiques des directions de Peugeot et de Renault expliquent les difficultés auxquelles ils sont confrontés
 

L’ancien patron de Renault considère que les deux constructeurs français pâtissent davantage de phénomènes conjoncturels que de potentiels mauvais choix. Il est convaincu que Renault et PSA ont un avenir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Aramis
    Aramis     

    je suis d'accord en ce qui concerne l'électronique quant aux réparations "soi même " c'est fini depuis longtemps quelque soit la marque .

  • kevwest
    kevwest     

    Si renault arretait de faire des voitures ou tu ne peut même plus changer une ampoule toi même et des voitures qui ne sont pas programmées à avoir un électronique foireux, peut etre que sa changera!!!

  • Max 85
    Max 85     

    Les allemands n'ont pas de syndicats assassins ils ont de vrais syndicats et syndicalistes,,pas des supers privilégiés qui passent leur temps pour s'occuper à casser du patronat et à acheter chinois pour leurs gadgets de manifestation

Votre réponse
Postez un commentaire