En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Marie Messier et sa compagne avant une audience, le 21 janvier 2011.
 

Au terme d'un mois de procès de l'ancien patron de Vivendi, le procureur a requis150.000 euros d'amende et 20 mois de prison avec sursis pour 'abus de biens sociaux' et 'diffusion d'informations fausses ou trompeuses'.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • sclp
    sclp     

    Vous appelez ça des peines lourdes ??? ha bon. Ridicule par rapport aux montants perçus et aux conséquences des mensonges pour les salariés. Prison avec sursis : autant dire aucune peine d'emprisonnement c'est pareil !

Votre réponse
Postez un commentaire