En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Marketing et big data n'en sont qu'aux préliminaires de leur rapprochement

Marketing et big data n'en sont qu'aux préliminaires de leur rapprochement
 

Le numérique permet un suivi des actions des consommateurs d’une ampleur sans précédent. Mais le recueil massif de données ne suffit pas, avoir les moyens de les exploiter exige maintes adaptations et investissements. Bousculé par le Big data, le marketing n’en est qu’à l’aube de sa transformation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Artefact
    Artefact      

    « Concrètement, explique Christophe Benavent, "le Big data impacte le marketing sur ses 4 piliers traditionnels (4P)", c’est-à-dire: le produit, le prix, la distribution (place, en anglais) et la communication (promotion). »

    Le big data impacte en effet les 4 piliers traditionnels du marketing mais le changement principal réside dans la valorisation d’un 5e P : PEOPLE. La théorie encore pré-dominante du produit, prix, placement et promotion est rapidement devenue obsolète pour les entreprises ayant déjà opéré une transformation digitale ! L’expérience client dans son ensemble devient la clé d’un marketing réussi.

    En effet, grâce au big data, les marques réalisent enfin qu’elles ont trop longtemps oublié leurs consommateurs finaux pour se concentrer sur leur entreprise et produits/services. Aujourd’hui nous voyons apparaître un glissement d’un système product-centric à un système beaucoup plus customer-centric. C’est ce glissement de plus en plus visible qui nous permet de démontrer l’impact de Big Data !

Votre réponse
Postez un commentaire