En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mercedes est en litige avec l'administration française qui a stoppé les immatriculations de ses véhicules.
 

La Haute juridiction rendra mardi 27 août sa décision sur le recours du constructeur allemand contre la France qui bloque les immatriculations du groupe depuis la mi-juin. En cause: une nouvelle directive européenne sur les gaz réfrigérants.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • delbarre
    delbarre     

    gouvernance des nuls pour les nuls.

  • deuxc
    deuxc     

    Excellent modèle d'ailleurs que celui présenté en photo. C'est quoi l'équivalent en France???

  • Incroyable et merveilleux
    Incroyable et merveilleux     

    Ben oui pauvre français,c est lamentable,on ferait mieux de créer des modèles plus attractifs que ceux qui sortent des chaînes françaises.pourquoi une voiture française au bout d un an ne Vaut déjà plus rien alors qu une benz perd très peu à la côté argus ,on ne c est donc jamais posé la question?

  • deuxc
    deuxc     

    Pauvre France; ce n'est pas en bloquant Mercedes que les vente de psa et renault vont repartir! De plus les voitures Françaises sont incapables de lutter contre la marque Allemande; c'est votre seul moyen d'endiguer la crise du secteur en France? c'est bien bas, mesquin. Cela témoigne surtout de votre incompétence,tant au niveau éco qu'au niveau technique!

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Très français, très politique : c'est surtout une réponse aux Allemands qui bloquent une "décision "européenne sur les émissions de carbone des véhicules destinée à entraver la commercialisation des berlines allemandes et protéger les constructeurs français.
    Très contre productif aussi : la puissante industrie automobile allemande va s'adapter en produisant des hybrides haut de gamme, Peugeot ne pourra jamais les concurrencer et Renault s'est tourné depuis longtemps vers d'autres marchés ou il réussi : le low -cost avec Dacia et le monde avec Nissan.
    Pire, le nouveau gaz est contesté : que se passe-t-il si les ingénieurs allemands ont raison et que les bagnoles flambent en cas d'accident ?

Votre réponse
Postez un commentaire