En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un équipementier chinois utilisait la transcription phonétique en mandarin du nom Jordan et une image de basketeur sur ses baskets.
 

Le basketteur au nom qui vaut des milliards de dollars a enfin remis la main dessus en Chine. Il était en procès depuis 2012 avec une marque locale de vêtements de sport qui l'utilisait sans son autorisation.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire