En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La pluie et les températures en dessous des normales de saison du mois de juin ont altéré la teneur en sucre dans les fruits et légumes récoltés.
 

Nectarines moins juteuses, abricots moins sucrés, sur les étals des marchés, les fruits et légumes n'ont pas fait les fiers en juillet. La faute à la pluie et aux basses températures qui ont altéré leur teneur en sucre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • joel the clone
    joel the clone     

    les fruits et légumes sont aussi fade que le président

  • savignie
    savignie     

    tout est fade dans ce pays, Naudin 33 a tout a fait raison. la France a tout perdu de sa grandeur, la France se meurt et les touristes ne sont pas dupes

  • naudin 33
    naudin 33     

    tout est fade dans ce pays maintenant.la culture l'économie la télé les politiques la radio....
    ou est ma France des années 80/90 ou on avait de vrais émissions comme le grand ECHIQUIER les émissions littéraire de Bernard PIVOT les séries Françaises de qualité qui parlaient d'autres choses que des flics et de leurs turpitudes invraisemblables les émissions de Drucker comme champs ELYSEES.QUEL ENNUI AUJOURD'HUI !

  • bordeandre3
    bordeandre3     

    J'ai travaille quelque temps chez un producteur de pêches et de nectarines, ils nous demandaient de les cueillir ils étaient verts dur comme une balle de tennis, ils nous répondaient c'est pour le transport et pour qu'ils tiennent dans en frigo, ils partaient de la coopérative pour aller à Rungis ou autres, voir directement dans les centrales des grandes surfaces, résultat ils ne sont pas bon mais en plus ils pourrissent plus vite. Ils préférables de payer un peu plus cher mais d'aller directement chez un petit producteur.

  • Dufeu
    Dufeu     

    Pour le goût cherchez les "petits" producteurs locaux qui ne "traitent pas".
    Pour les prix,adressez vous à l'Euro !! Convertissez les prix en francs et vous constaterez immédiatement l'escroquerie de l'Euro (et de l'Europe) pour lesquels vous êtes une majorité de français a avoir voté. Ce sont ces votants les coupables,adressez vous à ceux là !!

  • patatipatata
    patatipatata     

    ....

  • rico029
    rico029     

    quand on voit les prix ca calme un peu,alors si les fruits n ont pas de gout pourquoi en acheter.comme tous les etes on nous sort des excuses pour expliquer la hausse des prix des legumes

  • BJP034
    BJP034     

    En partie d'accord. Ce sont les prix qui ont fait bouder les consommateurs. Même les fruits directement achetés chez les producteurs et sur les marchés ont atteint des prix faramineux. On ne parlera pas des augmentations intervenues dès fin juin avec l'arrivée des touristes qui sont malheureusement trop souvent considérés comme des vaches à lait qui peuvent dépenser sans compter. Y a t il des gens qui se posent encore la question : pourquoi les vacanciers privilégient l'Espagne, la Grèce, voir l'Afrique du Nord ?

  • BJP034
    BJP034     

    Il n'y a pas que le mois de juin qui a été maussade, et les fruits et les légumes ne sont pas les seuls a être fades. Le pire c'est ce que ce sujet concerne le mois de juin ... alors de parlons pas des mois à venir §§§
    A noter le changement de présentation (pas très chouette) et les difficultés à se connecter sur le site (comme par le passé) RMC ne voudrait il pas ainsi faire baisser les réactions de ses auditeurs ??? Est ce après le licenciement d'Achilly (à la demande de JJ Bourdin)un nouveau système d'autocensure ?????

  • limac
    limac     

    si les légumes sont fade les prix risquent d'être salé car les problèmes climatique qui s'ajoutent a un printemps pluvieux ne va pas jouer en notre faveur ,une production en baisse c'est des prix en hausse quoique maintenant avec la mondialisation on ne risque pas la famine mais plutôt de manger des produits gavés de produits chimique interdit en France.

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire