En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Arnaud Montebourg (à droite), reçu par le patron de La Poste, Philippe Wahl (à gauche).
 

Le ministre du Redressement productif a comparé, ce jeudi 9 janvier, l'état de la presse à celui de la sidérurgie dans les années 1980. Il a, par la même, justifié le soutien de l'Etat au secteur.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • Ansaldo
    Ansaldo     

    L'humanité est de plus un sale torchon à propagande de gauche. Si je le touche par mégarde chez le vendeur de journaux les mains me brûles et le voir me donne la nausée. Je suis outré d'avoir participé au renflouement de ce PQ grand format ! C'est une honte !

  • fifi0682
    fifi0682     

    et voilà, on avoue ouvertement le financement de la presse! chose qu'on savait déjà ! On sait même pourquoi tout ce petit monde est pro gouvernement actuel!!!!

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Pas peur du ridicule, notre ministre ! L presse n'est pas, n 'est plus depuis longtemps un canal d'expression démocratique, bien plus elle est devenue un support de propagande, de diffusion de la pensée unique ou les analyses indépendantes sont l'exception ... culturelle ! La consanguinité évidente entre journalistes faiseurs d'opinion et politiques est trop évidente.
    Je ne dis pas qu'ils n'y a pas de critique, mais celle-ci est orthodoxe, elle ne remet pas en cause le cadre, ne sort pas du système. En gros, le débat tourne en rond, toujours les mêmes, toujours les mêmes mots d'ordre, rien de nouveau sous le soleil.

    Merci pour les subventions: ça va continuer à ronronner, enfin, encore un peu, car je pense que le public se détourne et bientôt il n'y aura plus personne pour s'intéresser à ce petit milieu.

    Il faut lire les presses étrangères pour avoir un regard un tant soit peu lucide sur notre pays, son actualité et ses politiques.

    La sidérurgie française est morte, malade son patronat archaique, malgré les nationalisations, en dépit des subventions.
    Il en sera de même d'une certaine presse qui ne se renouvelle pas . Amen

  • Celimene
    Celimene     

    et j'ajouterai que si l'on veut une information ... il faut lire la presse internationale ...

  • Celimene
    Celimene     

    que la presse disparaisse .... quelle presse ?? l'humanité renfloué par l'Etat (avec nos impôts) ! une presse qui prend partie pour la gauche caviar ? une presse qui balance des informations sans qu'elles soient vérifiées ? une presse partisane ? une presse qui bénéficie de niches fiscales (renouvelées en 2014 par leur maître à penser FH) ? une presse qui fait de la désinformation ??? triste presse oui !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    La presse papier tel que nous l'avons connue doit mutée car sinon elle disparaîtra. Le marché des média est devenu très concurrentiel. Presse gratuite, de plus en plus de media, media internet. tout cela pose des problèmes de financement de la presse. Une sélection naturelle s’opérera. Ceux qui opteront pour une policy-mix presse papier et numérique multi canaux auront plus de chances de survivre. Ceux qui réussiront à attirer des annonceurs, car pourront vendre une audience, réussiront à combler les pertes inhérentes aux méventes mais seront de fait moins impartiales car devront respecter les désidératas des annonceurs.

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Exacte et pas étonnant.

  • liberal374
    liberal374     

    qu ils disent la verité
    QUI PAIENT LE CICE, l AME, les primes de fin d année des fonctionnaires, les subventions aux syndicats, les subventions à la presse etc etc

  • Autobus02
    Autobus02     

    Que les médias en général et la presse écrite en particulier arrête de nous endormir et mentir et à ce moment là vous verrez que les lecteurs reviendront. Il ne reste plus qu'internet pour avoir de vrai infos. Notre République est vérolée par la censure et les derniers évènements me donnent raison.

  • liberal374
    liberal374     

    comment penser que la presse soit indépendante, elle vit des subventions de l etat
    et Mr Hollande est un fin manipulateur mais il se met à dos tous les contribuables
    on injecte des milliards par ci, d autres par la
    mais c est nous qui votons

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire