En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Arnaud Montebourg, lors de son audition par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée, ce mardi 20 mai.
 

Le ministre de l'Economie a évoqué, mardi 20 mai, des mesures contraignantes pour que l'épargne de l'assurance-vie soit investie dans les entreprises françaises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Vidoc2101
    Vidoc2101     

    il est marrant montebourg moi le mou

  • ManH
    ManH     

    Montebourg!!! Il aurait pu être le bon copain qui fait rire tout le monde avec ses blagues à la récré sauf qu'il est ministre de l'économie...et qu'on n'a plus du tout envie de rigoler. Ce brave avocat très fort en effets de manche et biberonné au colbertisme ne comprend décidément rien à l'économie. Sans une grande réforme fiscale qui favorise l'investissement dans les entreprises et non dans la pierre et l'assurance-vie (économie de la rente), il peut monter sur ses ergots tant qu'il veut, il aura toujours les pieds dans la mouise. Et pourquoi toujours le CAC 40 Mr Montebourg? Quid du développement d'un tissu de PME compétitives qui, elles, créeront des emplois, à la différence de celles du CAC 40?

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Si M. Montebourg veut que l'épargne Française aille vers la bourse il faudrait qu'il commence par mettre un très gros frein aux changements incessants de règles, législation et fiscalité qui sont l'apanage des gouvernements successifs depuis des décennies. Ensuite s'attaquer, comme promis, aux système financier qui continue sans vergogne à spéculer, à créer des produits non économiques (même le poker menteur est plus fiable question perspectives) et mettre le holà aux paradis fiscaux et autres biais permettant des optimisations fiscales généralisées. Alors peut-être les Français seront-ils enclins à financer le développement industriel cher à notre Ministre.

Votre réponse
Postez un commentaire