En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une mine d'uranium d'Areva au Niger qui exploite, via les sociétés nigérienne Somaïr et Cominak, des gisements dans le nord du pays.
 

Le président François Hollande complète ce vendredi sa tournée africaine en passant par le Niger, un pays où le groupe français Areva vient de renouveler son partenariat avec Niamey pour exploiter ses mines d'uranium.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Polyanna
    Polyanna     

    M. Idrissa a été arrêté à son domicile par la police nigérienne à 04h00 ce matin. L'interpellation fait suite à une conférence de presse hier, lors de laquelle M. Idrissa avait abordé le partenariat, récemment renouvelé, entre AREVA et le Niger, ainsi que la visite du Président François Hollande en Afrique de l'Ouest. M. Idrissa avait appelé AREVA à respecter les lois du Niger et il a dénoncé certains aspects de la relation France - Niger comme étant néo-coloniale. M. Idrissa avait été brièvement arrêté hier, immédiatement après la conférence, avant d'avoir été relâché le même jour.

    Ali Idrissa est le coordinateur du ROTAB et de PCQVP Niger et a longtemps fait campagne sur les questions de transparence dans le secteur extractif. Il a récemment mené une campagne, en partenariat avec Oxfam, pour que le Niger obtienne un accord équitable et un montant juste pour son uranium, dans le cadre des renégociations entre AREVA et le Niger. Il a été nommé homme de l'année du Niger en 2013 ainsi qu'une des 100 personnes les plus influentes en Afrique. Le Niger met en œuvre l'ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives) et avait consacré le principe de la transparence de ses ressources naturelles dans sa constitution de 2010.

    Publiez Ce Que Vous Payez appelle le gouvernement du Niger à libérer immédiatement, sans conditions, Ali Idrissa et à respecter la liberté d'expression et d'association de la société civile. Oxfam France appelle François Hollande à faire de la libération immédiate d’Ali Idrissa une priorité de sa visite au Niger, et à remettre les questions de libertés d’expression et d’association au cœur de son dialogue avec les autorités nigériennes.

    http://oxf.am/Ali

  • Polyanna
    Polyanna     

    http://www.oxfamfrance.org/communique-presse/areva-niger/arrestation-dali-idrissa-coordinateur-rotab-au-niger-jour-visite?utm_source=oxf.am&utm_medium=Ali&utm_content=redirect

  • Rubis84
    Rubis84     

    Il ferait mieux de faire son boulot en France au lieu de promener en Afrique pour faire le beau

  • valgego
    valgego     

    Areva reçoit " a rêvé " !

  • inconnu
    inconnu     

    De toute façon il ne veut que se promener, visiter et bien bouffer sur notre dos

  • calentita
    calentita     

    Et pour les "Rafales": c'est pour quand?

Votre réponse
Postez un commentaire