En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Nucléaire : le danger est aussi… financier
 

Un accident est survenu jeudi dans l’enceinte de l’EPR de Flamanville. Les autorités ont aussitôt réagi en indiquant qu’il n’y avait aucun danger. En la matière le danger est aussi financier, le coût de l’EPR ne cessant d’augmenter.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • alban saint
    alban saint     

    Encore un article à sensation écrit par une personne qui manque de bases en matière d'économie.
    Oui, le coût de l'EPR a dérapé, mais il s'agit du coût d'une tête de série sur laquelle on "essuie les plâtres" avant la série dont les coûts pourront être maîtrisés. La Cour des Comptes a évalué à 70€/MWh le coût de production d'un EPR en série, contre 50 € pour le nucléaire d'aujourd'hui. La différence est due à la sophistication des installations pour accroître la sûreté, et ces 70€ restent très bon marché par rapport aux coûts de l'éolien et encore plus du photovoltaïque. Enfin, on ne peut comparer le nucléaire à ces énergies qui sont aléatoires, et demandent à installer des centrales de puissance équivalente (au charbon ou au gaz) pour garantir la production à la demande, ce qui double encore leur coût de production tout en polluant l'atmosphère.
    Au final nous payerons notre électricité un peu plus cher dans les prochaines décennies (disons +20%) tandis que nos voisins allemands, qui payent déjà le double, verront l'écart se creuser encore avec nous, si nous avons la sagesse de garder notre nucléaire. Et ils continueront à polluer l'atmosphère en raison des émissions croissantes de leurs centrales à lignite ou au gaz qui resteront la source principale de production d'électricité de leur pays (il n'est pas possible techniquement de dépasser 20 à 30% d'énergies aléatoires dans le réseau électrique).

  • tonio51
    tonio51     

    le solaire c'est bien mais à condition de s'auto suffire , pas pour le revendre et faire du business , ça coûte à tout le monde à travers nos factures , c'est déjà 1.5 % mais ça va pas baisser .
    à votre avis la kossusko morizet a fait un moratoire pour quoi en 2011 , dites moi .

  • QUINCAP
    QUINCAP     

    de passage A Perpignan, on m'a explique que dans la Zone Industrielle, tous les hangars avaient des panneaux solaires sur les toits, et que la production électrique était énorme.....? es ce vrai?

  • demain47
    demain47     

    "Bruxelles considère qu’il va être nécessaire d’investir 50 milliards d’euros par an pendant 20 ans" soit 1000 milliards, et il en faudra encore autant pour démenteler les vieilles centrale !!! Et on ergote sur le développement du solaire !
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Au lieu d'occuper des hectares AGRICOLES avec des champs de panneaux solaires, il existent aujourd'hui gratuitement des millions d'hectares de toitures : administration, grandes surfaces, entreprise de zone industriel, immeubles... Une loi devrait interdire ces champs disgracieux et qui occupe de la surface agricole et exiger que soit utilisées toutes les toitures pour les constructions ancienne comme nouvelles ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Ces milliards pourraient aussi financer l'isolation maximal des habitations et entreprises. Des millions de poteau d'éclairage de rue et routes devraient aujourd'hui être solaire. Alléger la facture ces possible = allégement des investissement en nucléaire en basculant sur le solaire

  • karnac
    karnac     

    Avec Flamanville , on sait au moins ou va notre pognon !

Votre réponse
Postez un commentaire