En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Orange: faire payer Amazon, Apple, Google ou Facebook "est un combat courageux mais difficile"

Mis à jour le
Stéphane Richard dit en quelque sorte que la popularité des géants du web leur assure une protection contre des poursuites
 

Le gouvernement français compte tenter d'imposer davantage ces géants du high-tech, qui échappent au fisc via des montages fiscaux. Stéphane Richard, PDG d'Orange, prévient sur BFM Business que l'enjeu est politique.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Nikopol
    Nikopol     

    Le dumping fiscal à l'étranger oblige la France à augmenter les siens. Les paradis fiscaux du Luxembourg, de Suisse, d'Irlande ou de Jersey rackettent la fiscalité des productions nationales. Coté Google/Facebook, ils subtilisent à distance la valeur sans rémunérer les tuyaux. Orange et Free même compbat : http://www.bfmtv.com/economie/adfreegate-revolution-is-not-a-pic-nic-416798.html

  • pat352
    pat352     

    Mais ce qu'on ne voit pas c'est que toutes les économies que réalisent les français grâce à ces géants vont directement dans la poche des français. Si ces entreprises étaient parasités par l'état comme le reste de l'économie française une grande partie s’arrêterait dans les poches de cet état dispendieux et inefficace (38 ans sans un seul budget positif!) et les Français seraient plus pauvres. "Ce qu'on ne voit pas" par Frédéric Bastiat, un grand économiste français du 18eme bien oublié. A l'époque il semble qu'on comprenait mieux ce que la liberté apportait.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ce qui serait courageux ce serait d'admettre que si ces sociétés paient leurs impôts à l'étranger c'est que la situation en France est insupportable et qu'il faut réduire drastiquement le taux d'imposition. Les pays étrangers ne sont pas des "paradis fiscaux", c’est la France qui est un "enfer fiscal". Enfin c'est pas au gérant d'une ancienne administration qui ne doit sa situation qu'à l'ampleur des investissements publics passés et actuels que ça viendrait à l'idée, c'est sûr ... ;)

Votre réponse
Postez un commentaire