En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Patrick Kron a rappelé que la branche transport "a un avenir au sein d'Alstom".
 

Le PDG d'Alstom était l'invité du 20h de TF1 ce mercredi 30 avril. Il est revenu sur le processus de cession de la branche énergie de son groupe et a justifie cette opération.

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    j’écoute et suis étonné des salaires des entreprises florissantes des pays du nord et surtout la Suisse avec des salaires au moins 2 fois plus important chez eux que chez nous, et eux sont toujours compétitif, bizarre, en France on nous bassine avec le coût du travail...Mais c'est vrai, je n'est pas fait l'ENA.

  • valgego
    valgego     

    .......ce fleuron de la technologie française .

  • valgego
    valgego     

    La réalité est claire : les entreprises françaises pour survivre , accablées d'imposition et d'incertitude quant à leur avenir dans une France socialiste où le seul programme est un pacte de responsabilité reposant sur le matraquage fiscal ,doivent trouver des associés avec plus de fonds pour survivre et faire face à la concurrence notamment chinoise , C'est le cas de Alstom , c'est le cas de Lafarge et des autres , résultat association avec la concurrence et évasion vers un pays où l'imposition est raisonnable : la Suisse , la Belgique .....enfin partout ,sauf en France et en Amérique ( hasard ) ,nous avons de la chance avec GE , du moins jusqu'à ce qu'elle comprenne que c'est mieux chez le voisin . Alstom est une entreprise qui dès le départ était en difficulté financière , elle a été sauvée par Sarkozy en 2004 avec un apport de l'état et un repreneur français Bouygues , la déclaration de guerre à la finance de hollande a achevé l'entreprise , et le colbertisme de Montebourg ( qui depuis deux ans aurait du s'assurer de ses besoins et nous joue aujourd'hui de la sainte nitouche effarouchée ) est juste de nature à décourager les repreneurs ; et cela à un point tel qu'il a fallu aller en Alemagne chercher siemens ,pour organiser à la hâte un semblant de concurrence ; Si désormais GE se décourage , Montebourg aura envoyé au tapis ,

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Tous ces grands patrons mentent avec un culot sans faille, ils se prennent pour des dieux de la connaissance. Alstom c'est la fin, GE ou Siemens, Ce type de société est fait pour être prédateur, prendre le meilleur, faire un max de profits et faire disparaître un concurrent. Mon exemple personnel après 30 ans de boite, la conclusion nous étions plus de 4000 et au fil des ans, plans sociaux et rachats divers tout les 3 a 4 ans, nous nous retrouvons a 400 en attendant le prochain plan de solde de tout compte, fermeture totale et ensuite pole emploi ou préretraite pour les privilégiés..

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Moi, ce qui m’étonne, c'est que tout nos grands stratèges payés a grands coups de millions pour leur incompétence notoire sur la stratégie industrielle de la France, ne rendent jamais de comptes a la fin, si ce n'est pas encore plus d'argent volés aux entreprises avec des parachutes dorés ou retraites chapeaux. Depuis 40 ans de destruction systématique, nous continuons gaiement, Une fois les boites sont trop grosses, une fois la découpe faite maintenant, on dit elle sont trop petites. Ne parlons même pas de stratégie européenne inexistante que l'on nous rabâche a longueur de journée. je signale en passant que la réussite d'AIRBUS n'a pas été pas faite grâce a l’Europe au départ. Par contre lui aussi est en danger avec sa structure européenne actuelle.

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Donc ce cher "patron" avait bien envie de réaliser "ses petites affaires" en douce et sans consulter qui que se soit : instances représentatives du personnel, actionnaires minoritaires et bien entendu pouvoir public (PS : the painter n'a pas compris cela!).
    L'heure de vraie vérité sonnera lorsque seront connues ses indemnités de départ et/ou son reclassement. Quand à la taille critique en bon maquilleur il parle des seules turbine à gaz alors que le coeur de l'activité se sont les turbines à vapeur et les centrales qui les alimentent pour le charbon sans oublier celles pour le nucléaire. Bref je désinforme, je manipule et n'en suite pas à un mensonge près.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    tiens Mittal avait dit la même chose....!

  • the painter
    the painter     

    C'est un désastre "made in Hollande" de plus.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Ne pas s’inquiéter, la digestion va être lente mais sure, que cela soit GE ou Siemens. il nos reste de moins en moins d'industrie française.

Votre réponse
Postez un commentaire