En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En avril 2012, les actionnaires de Barclays avaient voté contre un bonus pour le patron Bob Diamond en raison des mauvaises performances de la banque britannique
 

Le successeur de Bob Diamond, Antony Jenkins, renonce cette année encore à son bonus. Nommé pour redorer la réputation de la banque ternie par les scandales, il tente d'adopter un comportement exemplaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire