En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-François Roubaud (à gauche) et Pierre Gattaz étaient réunis, ce mardi 8 octobre, pour exprimer leur exaspération.
 

Plusieurs centaines de patrons se sont réunis à Lyon, ce mardi 8 octobre, sous l'égide du Medef et de la CGPME. Ils ont ainsi voulu alerter l'exécutif français sur la situation des entreprises, "en souffrance".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • gianni24
    gianni24     

    plus on leur donne et plus ils en veulent tous ces patrons ils vont finir par me faire pleurer (pauvres patrons)

  • juju756
    juju756     

    quand on voit les patrons de cac 40 qui ont un salaire de plus de 1 million d'Euros il faut pas s'étonner de la rentabilité de l'entreprise puis je suis sur que se sont des spécialistes du profit . Ils préfèrent garnir le plus possible leur portefeuille que d'employer les salariés ou même investir . et puis leur actionnaire eux aussi s'en metttent plein les poches alors il faut arrêter le délire

  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    vive l'économie "réelle"! L'erreur grave des néolibéraux est celle-ci : non un état n'est pas une entreprise ! vous ne pouvez pas mettre une grand mère de 80 ans en concurrence avec vous, ou considérer des écoliers ou des étudiants comme des acteurs économiques, ça n'a pas de sens ,ça n'a aucun sens ! l'état est un bien commun qui doit ORGANISER des marchés en veillant à écarter la triche (triche fiscale= 100 milliards c'est à dire 20 fois toutes les autres délinquances réunies!) Personne n'a jamais vu la catallaxie de Hayek et Mises, c'est une vue de l'esprit des années 50....... qui a conduit à la folie financière d'aujourd'hui : le high frequency trading les CDS ou les VAD n'ont rien à voir avec l'économie ce sont des combines qui nuisent à l'économie réelle: le néolibéralisme n'a rien à voir avec le libéralisme ,lisez Catherine Audard et écoutez Delamarche sur youtube (un libéral ... anti néolibéral ...)
    vive l'économie réelle qui crée et investit vive les Xavier Niel (free) les Henri Chroas (archos) les Octave Klaba (ovh) non aux rentiers fainéants et aux spéculateurs purs ,interdisons le high frequency trading,les VAD ,le shadow banking, les CDS, vive le vrai risque créateur

  • susan34
    susan34     

    De toute façon sans industrie pas d'emplois, l'état ne crée aucune richesse, seul l'entrepreneur optimise et fait du bénéfice partageable et investissable pour créer plus de richesse..l'état se contente de partager l'argent qu'il n'a pas produit, ni gagné...cherchez l'erreur !

  • concombre masque
    concombre masque     

    Ces deux imbéciles vont nous faire regretter Parisot !!!

  • concombre masque
    concombre masque     

    Pas assez assistés ,on en veut encore de la bonne fraîche publique . On baisse les salaires , on veut en plus les 39H payées 35 . Le racket des actionnaires n'a plus de limite

  • quidambof
    quidambof     

    tout cela n'est que politique nous avons des patrons incapables d'avoir prévu l'avenir , de ne pas avoir investi dans leur entreprise mais de s'être remplis les poches et celles de leurs actionnaires , et ils voudraient faire porter le chapeau " aux fainéants d'ouvriers et aux politiques au g uvernement actuellement. Sans compter les fraudes fiscales UNE HONTE

  • Juillet48
    Juillet48     

    Seulement un carton jaune ? Ils sont gentils les patrons !

  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    Oui les entreprises sont créatrices de richesses ! sauf que ....... 100 milliards de fraude fiscale c'est une grosse tricherie face à ceux qui ne trichent pas et c'est même 1000 milliards pour toute l'UE . 1000 milliards par an ça fait beaucoup ,ce n'est plus une tricherie marginale ,c'est un tsunami financier véreux . Monsieur Hollande faites le décret qu'avait envisagé Merkel en 2008, interdisez toute transaction avec les "paradis fiscaux" sous peine de retrait des licences des banques ,vous verrez que l'argent reviendra vers les entreprises et vers les états. Lors de la prochaine crise bancaire (et il y en aura une!) les états ne pourront plus emprunter pour sauver les banques véreuses, (on a payé 8 000 milliards déjà) alors ils feront ce décret ,un vendredi soir veille de week end de 3 jours comme à Chypre...

Votre réponse
Postez un commentaire