En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La justice française a lancé début octobre une enquête, ouverte pour "tromperie aggravée", à la suite du scandale Volkswagen.
 

Les enquêteurs se sont rendus au siège de Villers-Cotterêts et dans des locaux à Roissy-en-France. La justice avait ouvert une enquête pour "tromperie aggravée" à la suite du scandale des moteurs diesel truqués.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • solitaire
    solitaire     

    les allemands ont vendue leurs logiciel a tous les constructeurs,donc aucun étonnement ,et c'est pas fini,Peugeot Renault Citroën y passeront aussi...

Votre réponse
Postez un commentaire