En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour Stéphane Richard, la consolidation des télécoms n’est pas du ressort du gouvernement

Selon Stéphane Richard, un certain nombre d'opérateurs historiques de plus petite taille, comme  KPN, Telecom Italia et Belgacom, pourraient être vulnérables si l'Europe créait un marché unique du numérique.
 

Avant même d’apprendre la proposition d’Altice pour la reprise de Bouygues Telecom, le PDG d’Orange mettait en garde dans la presse britannique contre toutes interférences des politiques dans les télécoms.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire