En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
la Cour relève que la convention de Montréal vise à protéger les intérêts des « consommateurs » dans le transport aérien international, notion comprenant non seulement les passagers mais aussi les personnes non-transportées.
 

La Cour de justice européenne a tranché: les compagnies aériennes devront aussi indemniser les employeurs de passagers en déplacement professionnel qui pâtissent du retard d'un vol.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire