En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'entreprise cherchait une personnalité audacieuse pour le poste de responsable de la communication.
 

En quête d'un responsable marketing-communication, la start-up Alumnforce a reçu une lettre de motivation pour le moins originale: le candidat avait émaillé son texte d'une formule qui s'est révélée magique: "blablabla".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • NNN
    NNN     

    Le mec est diplômé d'une école de commerce, avec plus d'une dizaine de milliers d'euros dépensés, et il lui faut en arriver à ça pour trouver un job. Énième remise en question de la qualité de ces institutions ? Les écoles de commerce sont pourtant censées avoir un bon réseau non ? Du moins c'est ce qu'ils vendent.

  • May75
    May75     

    Super pour lui et oui il faut etre inventif a notre epoque .

  • goelanddelouest
    goelanddelouest     

    On s'émerveille de plus grand'chose. Un jour, un prof voulait vanter l'agilité : un élève pressé avait fait une photo de page de cours avec un smartphone. Dans le temps on appelait ça "faire une photocopie avec des copains". Dans un univers terne, formaté et industrialisé les gens s'ennuient et cet article en est un superbe exemple. Un monde tertiarise, et des emplois où la production devient rare.

  • rienafoutre
    rienafoutre     

    il y a 99% de chance qu'elle finisse à la poubelle la lettre, il a du tomber sur les 1% de rh qui ont un sens de l'humour, perso je n'en ai jamais vu des rh avec le sens de l'humour...

    goelanddelouest
    goelanddelouest      (réponse à rienafoutre)

    Même ressenti: personnellement en entretien j'ai toujours dit les mêmes choses : tantôt on était presque suspendu a mes lèvres ou sinon c'était entièrement l'inverse. Un employeur réceptif embauchera quoi qu'il arrive.

  • legaulois13
    legaulois13     

    Bravo, j'ai moi-même fait cette école de commerce. Ca fait plaisir de voir que des élèves de mon écoles prennent des initiatives. Ca permet à l'école et à la communauté des kedgiens de gagner en visibilité.

Votre réponse
Postez un commentaire