En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pourquoi détruire Areva est une erreur historique
 

EDITO - Qui défend encore Areva? Le démantèlement du fleuron français du nucléaire est devenu une évidence médiatique. Pourtant, rien ne l’impose. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • champi
    champi     

    Article très intéressant qui reflète tout à fait la réalité.
    Enfin un début d'analyse qui part sur de très bonnes bases. A des années lumières des autres média dont les commentateurs ne comprennent rien.

    Mais tout est dit : le politique totalement irresponsable va chercher une solution plus pour se protéger lui-même que pour faire vivre à long terme une entreprise.
    Sans parler des dirigeants d'Areva qui devraient avoir démissionner depuis longtemps. A la place ils se votent des parachutes dorées.

  • Sick Reporter
    Sick Reporter     

    La direction dit aux employés: "On est tous attaché à AREVA."

    Ben, heu, NON !

    Les sociétés qui préexistaient à AREVA, marchaient fort bien, faisaient du bénéfice (qui était bien redistribué...), et elles avaient un bon pécule pour faire face à leurs obligations futures (nettoyage, déchet, ...), sans compter qu'elles étaient mondialement connues pour leur expertise !
    Maintenant, il n'y a plus que des pertes gigantesques, des salaires-remboursements-intéressements versés en fin d'années pour cause de trésorerie vide, l'an prochain plus d'intéressement ni de participation ni de part variable, et on se demande si le pécule est toujours en banque...

    Alors revenir à une solution qui a marché est une bonne piste pour commencer à réfléchir.
    Et justement, ça fait juste 9 mois de réflexion officiel... et bien plus dans les salons internes... pourquoi ?

  • rascal
    rascal     

    Critique très juste Mr SOUMIER Merci beaucoup de votre article !!!
    Les entreprises sont toujours mal gérées car les patrons sont des copains politiques plus que de vrais patrons et les ministres dit responsables ne font pas de vrais plans a 5 10 et 20 ans , bien trop préoccupés par leur réélection plus qu’une vision des grands projets.
    Ce phénomène est amplifié par le passage du septennat au quinquennat, qui exige des « résultats à court terme » Le dernier homme politique qui pensait les projets à long terme a disparu depuis le départ du Général de Gaule, ce qui commence à dater maintenant.
    L’histoire d'AREVA est en plus sur-infectée par la décision de supprimer tout ou partie du nucléaire, ce qui est un non-sens

  • j.boyceau
    j.boyceau     

    un seul mot: bravo

  • euul
    euul     

    comment peut on parler d'indépendance énergétique à propos du nucléaire ? quelle différence entre importer du gaz, du pétrole ou de l'uranium ?
    quant à "Le cycle nucléaire va redémarrer ", heureusement vous êtes bien le seul à y croire...

    pi
    pi      (réponse à euul)

    Entre importé du pétrole et du gaz ou de l’uranium, on ne parle pas des mêmes quantités de matière à transporter il faut infiniment moins d'uranium pour produire la même quantité d’énergie que de pétrole ou de gaz. On peut aussi se passer de tout cela et regarder les Chinois et les Allemands afin de fabriquer nos voiture et nos ordinateurs ou nos panneaux solaires. C'est ni bien ni mal d’avoir la phobie du nucléaire, c'est même plutôt compréhensible mais une phobie c'est un problème là ou on cherche des solutions.

Votre réponse
Postez un commentaire