En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Renault Nissan Carlos Ghosn Etat actionnaire droit de vote double
 

Les deux constructeurs organisent ce jeudi une réunion extraordinaire pour évoquer le renforcement de l'Etat au capital. Une éventualité qui ferait vaciller l'équilibre de l'attelage Renault-Nissan.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Au lieu de s'agiter de cette façon, l'Etat français actionnaire devrait préserver ses intérêts: les bénéfices de RENAULT NISSAN ont triplé en 2014.
    Au lieu de s'agiter de cette façon, l'Etat actionnaire devrait laisser l'entreprise aller dans le sens de l'histoire, et des chiffres. Nissan est le principal contributeur en terme de ventes et encore plus de profit du groupe. Il est normal que cette part du groupe soit représenté en rapport avec ses performances et son poids dans l'activité et les bénéfices.
    Songez qu'au Royaume Uni qui n'a plus de marque "nationale" dans le domaine de l'industrie automobile, on fabrique depuis 2014 plus de voitures qu'en France !!!
    QUE L'ETAT VIENNE PLUTOT AU CHEVET DE SES MISSIONS REGALIENNES DELAISSEES (POLICE, JUSTICE, DEFENSE NATIONALE, EDUCATION NATIONALE)

Votre réponse
Postez un commentaire