En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Stéphane Soumier
Par Stéphane Soumier
BFM Business
Alors que les agences bancaires sont vides, les boutiques Orange sont pleines, remarque un expert.
 

Le groupe dirigé par Stéphane Richard a bien l'intention de monter une vraie banque et va clairement s'en donner les moyens. À tel point que le secteur pourrait vivre une mini révolution, selon un expert.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • tranpoline
    tranpoline     

    [ les boutiques Orange sont pleines, avec à l’intérieur des commerciaux qui savent vendre]
    normal ils sont des salariés d'une société privé, qui ne les paye qu'au pourcentage de leur ventes,(ou presque) .

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    les PTT séparé en deux
    devenue la poste, banque postal
    puis orange , banque orange

  • starkydu13
    starkydu13     

    Avant d'ouvrir une Banque ils devrait commencer par payer correctement leurs sous-traitant pour entretenir le réseaux vieillissant , ce n'est évidement pas médiatisé mais sachez le réel mal être qui est sur leurs épaule depuis 2015 avec une pression exécrable et des objectifs inatteignable suivit d'une baisse de 30% de leurs prestations , une nouvelle vague de suicide a venir , bienvenue chez ORANGE

    tranpoline
    tranpoline      (réponse à starkydu13)

    Une banque pour financer un réseau cablé en complete déchéance : ONT PEUT RÊVÉ .. mais $$$$$$$

  • Jmg61
    Jmg61     

    La reflexion du banquier ne correspond pas à la réalité de la mutation qu'elles opèrent.
    Orange cible un marché saturé qu'elle ne connaît pas sans compétence
    Son expérience client dans ses agences est catastrophique et traduit une mauvaise compréhension des attentes clients
    Il lui faudra également digérer Bouygues et sa position globalement dominante
    Avec l'état au capital qui contribuerait le cas échéant à détruire des emplois dans les banques .....
    Sortir de son coeur de métier les marchés n'aiment pas
    Bonne chance Orange !

    tranpoline
    tranpoline      (réponse à Jmg61)

    Bien vue , un charcutier ne peut pas faire de la parfumerie , le jasmin a l'odeur de paté de campagne , tient ces nouveau sa vient de sortir !

  • beaudolo
    beaudolo     

    la justice se pronoce sur le cas de Salim..... (page actualités dont je suis exclu)
    la justice qui se prononce....ça c'est l'attitude du temps de paix, totalement inadaptée au temps de guerre, pensez-vous qu'en 1940 on prenait le temps de se prononcer... en réalité les juges veulent garder leur pouvoir sur la société et nos gouvernants sont trop mous pour s'y opposer, il va bien falloir changer si on ne veut pas mourir!

  • direvrai
    direvrai     

    Pendant des années (trop longues) orange, alors france telecom, avait le monopole en France.
    Nos tarifs de téléphonie mobile étaient presque 50% plus chers que chez certains de nos voisins européens !
    Mais avec NOTRE argent, ils se sont implantés chez nos voisins en proposant des tarifs inférieurs à ceux des opérateurs locaux, tout en continuant allègrement à nous voler.

    JAMAIS je ne serai client de orange !

    direvrai
    direvrai      (réponse à direvrai)

    De téléphonie fixe pardon.

  • nicaise
    nicaise     

    Laurent Paillassot va changer de responsabilités dans 1 mois 1/2 (le 1er mars 2016) pour prendre les reines d'Orange Espagne. Donc s'il a conçu le bébé Orange Banque, il sera tout juste présent pour l'accouchement, et ne il va pas s'impliquer ni dans le biberonage ni dans l'éducation.
    N'est-ce pas là un risque majeur pour la bonne exécution des plans d'Orange dans ce secteur ? Ou bien seulement une confirmation qu'il y a eu une évolution majeure du projet depuis une banque en ligne (l'expérience de L. Paillassot) vers une banque réelle ... qui sera confié à un autre ?

Votre réponse
Postez un commentaire