En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pourquoi vous devriez négocier au plus vite une rupture conventionnelle

La négociation des indemnités supra-légales dans le cadre d'une rupture conventionnelle risque d'être plus difficile avec la réforme du code du Travail.
 

La réforme du code du travail de Myriam El Khomri prévoit de plafonner les indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif. Mais cette disposition pourrait aussi avoir des effets collatéraux sur la rupture conventionnelle. Explications.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Andréjean
    Andréjean     

    le code du travail représente 100 ans de lutte et du sang verser par nos ancêtres le changé pourquoi les patrons fond se qu'ils veulent sans vergogne ils tiennes même un gouvernement en otages CATTAZ ou sont les 1 millions d'emploi

  • Andréjean
    Andréjean     

    le code du travail représente 100 ans de lutte et du sang verser par nos ancêtres le changé pourquoi les patrons fond se qu'ils veulent sans vergogne ils tiennes même un gouvernement en otages CATTAZ ou sont les 1 millions d'emploi

  • Andréjean
    Andréjean     

    BFM vous jouez a quoi on n'a pas le temps d’écrire que vous bloquez!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Rageuse
    Rageuse     

    De toute façon c est du pipeau la rupture conventionnelle. Don seul et unique avantage ? Donner droit au chomage. Pour le reste c est de l arnaque....qu on vous donne 2, 3 ou 6 mois de salaires en indemnites ils sont integrés dans le calcul de vos droits chomages. Exemple : 2mois de salaires en indemnites te donne droit au chomage 2 mois apres ta rupture! Alors dire que cela donne l opportunite de quitter son taf avec une petite somme pour lancer un projet c est totalement faux ! Cet argent te serviras a vivre en attendant que tu trouves un autre taf ou que tu es droit au chomage. Et pour celui qui a un nouveau boulot derriere bah qu il s inquiete pas, ces indemnites il les retrouvera dans sa declaration d impot !

  • Szikinio
    Szikinio     

    Il est inadmissible que les indemnités pour licenciement "sans cause réelle et sérieuse" soient plafonnées. Cela laisse la porte ouverte a des licenciements économiques cachés, et des licenciements sans fondements objectifs.

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à Szikinio)

    "Bonjour, vous pouvez rentrer chez vous". C'est clair que ça doit faire plaisir !

  • grognon
    grognon     

    Les Français veulent une rupture conventionnelle avec Hollande, mais en limitant le montant des indemnités à six mois ...... pour le licenciement abusif.

  • Marte10
    Marte10     

    C'est bien beau tout ça, mais en réalité les indemnités supra-légales de départ, tout comme le solde de tout compte, sont prises en compte pr calculer le délai de carence des indemnités de chômage (maintenant de 6 mois max), en gros si vous obtenez 3 mois d'indemnités vous devrez vous en servir pour survivre et c'est l'Etat fait des économies sur vos talents de négociateur...

    Marte10
    Marte10      (réponse à Marte10)

    Bon en réalité c'est rarement un "cadeau", moi j'ai eu des indemnités au titre de remboursement d'heures sup jamais rémunérées... il en tient compte Pole Emploi?? Bah non, fallait partir plus tôt au chômage au lieu d'accepter de faire 50h pr garder son taf!

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à Marte10)

    C'est facile pour les entreprises de mettre les gens dehors quand ce sont les travailleurs qui restent qui les prennent à leur charge, aucunes responsabilités comme c'est facile non ?

  • ABC90
    ABC90     

    des pré- retraites déguisés à la charge de pole emploi .... comme toujours ce qui doit être une exception en France tourne à la magouille

    Marte10
    Marte10      (réponse à ABC90)

    Regardez un peu ce qu'il se passe dans les SSII... l'âge des consultants dépasse rarement les 40 ans... que de belles gens diplômées au chômage.
    Avec ce nouveau projet de loi ils pourront baisser l'âge de départ à 35 ans sans problème, avec pourquoi pas, une baisse des salaires.

Votre réponse
Postez un commentaire